Les barons de Glamiss et de Candor tentent de renver­ser l’ar­chi­duc Duncan. Lâche despote, Duncan écrase la révolte grâce à ses fidèles géné­raux : Macbett et Banco. Ces derniers, mani­pu­lés par des sorcières qui leur révèlent leur soif de pouvoir, assas­sinent Duncan. Une fois sur le trône Macbett élimine son ami mais rival : Banco. Souve­rain tyran­nique et para­noïaque, Macbett est à son tour abattu par Macol, descen­dant de Banco, qui annonce un règne encore plus violent que ses prédé­ces­seurs.