Pas toujours facile de déve­lop­per un goût des langues par le seul prisme de la scola­rité. Victor était proche de l’al­ler­gie à la langue de Goethe lorsqu’il a été inscrit (contre son gré) à un séjour Tandem label­lisé par l’Of­fice franco-alle­mand pour la jeunesse (Ofaj). Cette méthode est basée sur un prin­cipe d’ap­pren­tis­sage réci­proque : on est tour à tour appre­nant ou expert de sa langue mater­nelle. La moitié du séjour se déroule en France, l’autre Outre-Rhin. Au programme : cours le matin, loisirs l’après-midi, toujours en binôme avec un jeune alle­mand. Victor est parti au stage en trai­nant les pieds, il est revenu ravi. «  Les cours sont plus amusants qu’au collège. C’est l’al­le­mand de la vie réelle, la vraie langue d’aujourd’­hui. En dehors des cours, on parlait de tout : de musique, de nos centres d’in­té­rêt. Cela m’a fait aimer un peu plus l’al­le­mand ». L’Ofaj subven­tionne une partie du coût du stage et du trans­port. Chaque été, 400 jeunes Français et autant d’Al­le­mands, âgés de 9 ans à 19 ans, parti­cipent à un séjour Tandem. Plusieurs struc­tures françaises orga­nisent ces stages.

Sandrine Boucher

> Infor­ma­tions : www.ofaj.org/cours-bina­tio­naux-en-tandem