Objet de fasci­na­tion pour les uns, d’inquié­tude pour les autres et presque toujours terri­toire privi­lé­gié de conflits parents-enfants… Le numé­rique, les réseaux, les écrans, sont omni­pré­sents dans nos exis­tences et au sein des familles. Boule­versent-il vrai­ment notre lien au monde ou ne sont-ils pas tout simple­ment des outils du quoti­dien qu’il suffit d’ap­prendre à utili­ser ? La première édition lyon­naise de Super demain ! (après Bourg-en-Bresse en 2014 et Saint-Étienne en 2015) entend permettre à chacun de (se) poser ces ques­tions, mais surtout de trou­ver des manières concrètes de dédra­ma­ti­ser la rela­tion entre le numé­rique et l’édu­ca­tion. «  Les grandes angoisses socié­tales ne se sont pas réali­sées : les enfants n’ont pas moins d’amis et ne sont pas en danger à cause des nouvelles tech­no­lo­gies ! La frac­ture numé­rique est par contre une frac­ture sociale. Elle ne se joue pas dans l’ac­cès aux équi­pe­ments mais au travers des compé­tences. L’ab­sence de maîtrise de ces outils peut conduire à en être victime. Exac­te­ment comme avec une paire de ciseaux : si on sait s’en servir, on peut faire des choses magiques avec », explique Dorie Bruyas, codi­rec­trice de l’as­so­cia­tion Fréquence écoles et program­ma­trice de Super demain ! Le mieux pour comprendre, apprendre et ne plus avoir peur, c’est de faire : décou­verte et décryp­tage des jeux vidéo (y compris ceux qui prêtent à polé­mique), utili­sa­tion maligne des réseaux sociaux, mani­pu­la­tion des outils robo­tiques et d’une impri­mante 3 D, recherche, analyse puis mise en forme de données (les data), coulisses de la pub, science parti­ci­pa­ti­ve… Un « espace petits » permet­tra aux familles d’échan­ger avec des éduca­teurs sur le rapport entre les plus jeunes et les écrans. « Celui-ci se construit dès 3 ans. Ces profes­sion­nels sont là pour aider les parents avec bien­veillance : nous avons tous pu mesu­rer le déca­lage entre les discours théo­riques et la réalité vécue dans les familles », sourit Dorie Bruyas.

Sandrine Boucher