Cinq person­nages se retrouvent au milieu d’un salon consti­tué de 70 m2 de tiroirs rouillés pour racon­ter leur histoire et celle de l’être qu’ils ont perdu.