Camping, le bon feeling

 

Qui n’a jamais glosé sur la « beau­fi­tude » du camping ? À mille lieux des clichés, de chics campings nous invitent à redé­cou­vrir l’art de camper pour fusion­ner avec la nature et se ressour­cer avec sa tribu. 

Repé­rage. Par Aude Spil­mont.

 

L’ADN origi­nel du camping

L’am­biance parking au camping ne vous effraye pas, pourvu que votre voiture reste sous vos yeux ? Vos plus beaux souve­nirs esti­vaux se résument aux soirées karaoké avec des sosies de Franck Dubosc ? Passez votre chemin, Hutto­pia n’est pas fait pour vous. Créé en 2005, ce réseau de campings implanté en France et au Canada s’adresse à ceux qui caressent le rêve de vivre avec leur tribu une expé­rience diffé­rente en pleine nature. À l’ori­gine de ce concept figure un couple de Lyon­nais, Céline et Philippe Bossanne. Ces deux « hutto­pistes », amou­reux des grands espaces, ont choisi d’im­plan­ter leurs campings dans des sites natu­rels, en bordure de lac ou de forêt, en parte­na­riat avec l’Of­fice natio­nal des forêts. Les héber­ge­ments, conçus en bois ou toiles et bois, rappellent l’es­prit des tentes cana­diennes en forme de toit et des cabanes de trap­peurs. La simpli­cité se conjugue à l’es­thé­tique et au confort avec des lits douillets. Mais le luxe, le vrai, est celui de la nature, du chant des oiseaux le matin, de l’es­pace pour jouer, des voitures garées plus loin. Une petite char­rette permet de trans­por­ter les courses avant que les petits grimpent dedans. Les sites sont propices à décom­pres­ser loin du tumulte quoti­dien et à prendre son temps en famille. Il est aussi possible de s’ac­ti­ver, en sillon­nant la région ou en pratiquant des acti­vi­tés propo­sées au camping : fabri­ca­tion de cerf-volant ou de cadre solaire pour les enfants, rallye nature, balade en gabare, randon­née orni­tho­lo­gique au crépus­cule.

Hutto­pia

8 campings en France et un camp fores­tier. Il est égale­ment possible de venir avec sa propre tente. www.hutto­pia.com

 

 

Le dernier né chez Hutto­pia

C’est à Vagnas, dans le sud de l’Ar­dèche, à quelques kilo­mètres des Gorges et de la célèbre grotte Chau­vet, qu’Hut­to­pia vient d’ou­vrir son nouveau camping-nature. Comme toujours, le groupe lyon­nais créé par Céline et Philippe Bossanne a privi­lé­gié un site natu­rel de toute beauté, composé de quatorze hectares de forêts et de clai­rières, pour aména­ger un campe­ment au charme authen­tique. Ici, pas de béton­nage ni de défo­res­ta­tion, toutes les infra­struc­tures sont démon­tables et construites sur pilo­tis, pas de voitures non plus et des voies de circu­la­tion non goudron­nées, pour limi­ter l’im­pact du projet sur l’en­vi­ron­ne­ment et offrir aux vacan­ciers un tourisme respon­sable. Selon l’en­vie et le budget, diffé­rents héber­ge­ments sont propo­sés : des empla­ce­ments pour plan­ter sa propre tente ; des cana­diennes pour 5 personnes inspi­rées des tentes de trap­peurs, avec plan­cher en bois et vrais lits pour vivre l’aven­ture confor­ta­ble­ment ; des cahutes en bois brut équi­pées de cuisine et salle de bain au rez-de-chaus­sée et d’une toile de tente sous laquelle 5 personnes peuvent dormir à l’étage (idéal en famille) ; des roulottes roman­tiques avec salle d’eau et cuisine pour 4 personnes ; ou des cabanes en bois de 35 m2 avec terrasse, salle de bain, cuisine et deux chambres, pouvant accueillir 6 personnes. La formule idéale pour profi­ter des nombreuses acti­vi­tés de la région (la visite de la caverne du Pont-d’Arc est incon­tour­nable) et se ressour­cer dans un cadre apai­sant. Blan­dine Dauvi­laire.

Hutto­pia Sud-Ardèche. Ouver­ture le 14/04. www.hutto­pia.com Tél. 04 37 64 22 35.

 

 

Chez l’ha­bi­tant

Et si on s’in­vi­tait chez l’ha­bi­tant pour aller plan­ter ses piquets dans son jardin, son pré ou son verger ? En ligne depuis 2013, la plate-forme Owlcamp met en rela­tion des campeurs à la recherche d’un terrain et des parti­cu­liers qui veulent bien les accueillir sur un bout de leur parcelle. Cette formule permet de ne pas être entas­sés avec d’autres campeurs, de trou­ver un héber­ge­ment plus sûr que le camping sauvage et de faire de sacrées écono­mies. L’as­pect pécu­niaire n’est pas mis en avant sur le site ; les hôtes peuvent deman­der une compen­sa­tion finan­cière qui ne peut excé­der 10 euros la nuit ou un petit service, comme un peu de jardi­nage. Mais de nombreux habi­tants géné­reux proposent la gratuité. Ce concept, ancré dans la consom­ma­tion colla­bo­ra­tive, qui connaît depuis quelques années un succès floris­sant, met en avant les valeurs de partage, de rencontre et de convi­via­lité. Il défend l’idée qu’il est possible de mettre un frein à la moné­ti­sa­tion des vacances et que les plus belles aven­tures se vivent au contact des habi­tants. 

Owlcamp

Site web : owlcamp.com 

Une appli­ca­tion iPhone gratuite est égale­ment dispo­nible.

 

Vintage camping

Sur la route des vacances, il y a ceux qui aiment les voitures qui font vroum, filent à toute vitesse et en jettent. Et puis il y en a d’autres, qui roulent à maxi 90 km / heure, non pas dans un véhi­cule mais dans une légende vivante qui sent bon le flower power. Le combi fami­lial de Volks­wa­gen, né au lende­main de la seconde guerre et symbole de liberté dans les années 60, fait toujours rêver. En France, plusieurs enseignes de loca­tion, comme Vintage Camper, proposent de louer pour une semaine ou plus un combi aménagé pour sillon­ner la route des vacances. Arrê­tez-vous là où bon vous semble, tout près de la mer ou au détour d’un petit chemin de terre en pleine campagne. Plus petit et plus maniable que les impo­sants camping-cars modernes, le combi passe partout et peut se garer faci­le­ment. Avec ses couleurs souvent pétantes (orange, vert…) et son design années 60/70, il attire aussi la sympa­thie. Tous les conduc­teurs de combi vous le diront : sur la route, il n’est pas rare qu’on leur fasse des signes de la main, des appels de phares et des sourires. En avant pour le road trip en famille ! Les bambins vont adorer esca­la­der la couchette du toit ouvrant. 

Combis en loca­tion

www.vintage-camper.comhttp://vintage-west.comwww.travel-camper.comwww.combi­cam­ping­car.fr

 

Et aussi :

4 bonnes adresses pour plan­ter vos sardines

 

> Féerie en Côtes-d’Ar­mor

Le camping est situé en bordure de la rivière Trieux, à deux pas de la forêt. Le décor se prolonge par les paysages spec­ta­cu­laires de granit rose des Côtes-d’Ar­mor. Le lieu est si enchan­teur et hospi­ta­lier que des bonnes fées semblent être passées par là. Guet­tez-les sur les sentiers ou en faisant du canoë. Pour vous plaire, les prix des empla­ce­ments sont tout doux et il est même possible de louer une tente suspen­due dans les arbres.

Camping Milin Kerhé

http://milin-kerhe.com

 

> Menu exal­tant

Le sud de la Bour­gogne, cela vous dit ? Allez plan­ter votre tente ou louez-en une avec vue sur les forêts et les pâtu­rages envi­ron­nants. La famille Hoeks­tra qui tient le camping vous propose ses légumes du pota­ger pour cuisi­ner. Au menu des acti­vi­tés, vous trou­ve­rez deux petits lacs alimen­tés par une source pour vous baigner, une aire de jeu et son irré­sis­tible tram­po­line, un grenier à foin, des tours en trac­teur, des soirées autour du feu. Sans oublier les esca­pades à faire dans le parc natu­rel du Morvan.

Camping La Forêt du Morvan

www.campin­gla­fo­ret.nl

 

> La voie est libre

Situé aux portes du parc natio­nal des Écrins, à 980 mètres d’al­ti­tude, le camping Le Bocage vous accueille dans son parc ombragé en bordure de rivière. Sans même prendre votre voiture, il vous ouvre la voie à des sentiers bali­sés et des paysages de toute beauté. Avec égale­ment à proxi­mité : des sports d’eau vive, de l’équi­ta­tion, de l’ac­cro­branche. Les enfants appré­cie­ront aussi la piscine chauf­fée à 27 degrés à l’aide d’une pompe à chaleur et le train minia­ture de jardin.

Le Bocage camping

www.campin­gle­bo­cage.com

 

> Bol d’air

Les amou­reux du Pla des Barrès voudraient tenir l’en­droit secret. Le camping muni­ci­pal, au cœur d’un paysage sublime, est un camp de base idéal pour partir en randon­née. Pour se rafraî­chir, la rivière vous attend juste à côté et une navette vous amène au lac des Bouillouses, l’un des plus majes­tueux des Pyré­nées orien­tales. Les amateurs de pêche et de produits du terroir seront comblés. 

Camping du Pla de Barrès

http://www.plade­barres.com