Si vous n’avez pas encore visité la Caverne du Pont-d’Arc, profi­tez des beaux week-ends de juin pour partir à la décou­verte de la plus grande resti­tu­tion de grotte ornée jamais réali­sée dans le monde. Une occa­sion rêvée de faire plus ample connais­sance avec nos ancêtres.

Par Blan­dine Dauvi­laire.

 

Il aura fallu 30 mois et 55 millions d’eu­ros pour construire la réplique de la grotte Chau­vet, décou­verte il y a vingt ans et inscrite au patri­moine mondiale de l’UNESCO depuis juin 2014. Dans cette Caverne du Pont-d’Arc, des artistes d’aujourd’­hui ont copié des oeuvres datant de 36 000 ans ! Des centaines d’ani­maux de quatorze espèces diffé­rentes (ours des cavernes, rhino­cé­ros laineux, mammouths, félins etc.) peints à l’ocre rouge, gravés au silex, tracés au doigt ou au fusain sur les parois origi­nales. Avec une maîtrise impres­sion­nante de la pers­pec­tive et de l’es­tompe, les premiers artistes de l’hu­ma­nité les ont immor­ta­li­sés en train de chas­ser, combattre, courir… Ce trésor unique est désor­mais acces­sible à tous grâce à la recons­ti­tu­tion. Pour ce faire, les copies des chefs-d’œuvre ont été concen­trées et répar­ties sur 3500 m2, elles sont cares­sées d’ombres et de lumières qui révèlent leur magie, entou­rées de stalag­mites et stalac­tites, même l’acous­tique de Chau­vet a été repro­duite. Le parcours guidé d’une heure emprunte une passe­relle ponc­tuée de 10 stations d’ob­ser­va­tion. La visite s’achève devant la grande fresque des lions (douze mètres de long) d’où surgissent 92 animaux en mouve­ment.

Pour complé­ter cette décou­verte émou­vante, une gale­rie de l’Au­ri­gna­cien a été créée.  Agré­men­tée de films immer­sifs, de bornes tactiles, de décors et d’ani­maux recons­ti­tués, elle permet d’ap­pro­fon­dir ses connais­sances. Au menu : nos ancêtres préhis­to­riques (qui étaient-ils ? D’où venaient-ils ? Comment vivaient-ils ?) ; l’Ar­dèche il y a 36 000 ans (à quoi ressem­blait ce terri­toire fréquenté par nos ancêtres alors que la terre vivait une période glaciaire ?) ; l’art parié­tal (quelles étaient les tech­niques ? Quel sens donner à cet art ?). Un fabu­leux voyage dans le temps !

 

La caverne du Pont-d’Arc

Montée du Razal, 07150 Vallon Pont d’Arc.
Tél. 04 75 94 39 40. www.laca­ver­ne­du­pont­darc.org À 2h30 de Lyon. Navette gratuite depuis Vallon Pont d’Arc. Ouvert tous les jours de 10h à 19h à partir du 25/04. Tarifs : gratuit – 10 ans, 6,50 € de 10 à 17 ans, 13 € / adulte. Le tarif inclut une visite guidée en 4 langues, des audio­guides dispo­nibles en 10 langues, l’ac­cès aux diffé­rents espaces d’ex­po­si­tion, l’ac­cès gratuit à la Cité de la Préhis­toire du grand site de l’Aven d’Or­gnac et une réduc­tion sur l’en­trée de la grotte de l’Aven d’Or­gnac.

À voir à proxi­mité :

. L’Aven d’Or­gnac

Classé grand site de France, l’Aven d’Or­gnac est consti­tué d’une grotte aux volumes impres­sion­nants dont les spec­ta­cu­laires concré­tions sont super­be­ment mises en lumière. La descente progres­sive à –121 mètres grâce au circuit aménagé est une expé­rience inou­bliable (la remon­tée se fait en ascen­seurs). Dès 12 ans, les plus spor­tifs peuvent même parti­ci­per à une sortie spéléo dans une partie du réseau non aména­gée, tandis qu’à l’ex­té­rieur, le sentier du Maubois conduit jusqu’aux dolmens du bois de Ronze.

Par ailleurs, l’an dernier, le musée régio­nal de la préhis­toire situé sur le même site a fait peau neuve et s’est trans­formé en une passion­nante Cité de la Préhis­toire. Tables tactiles multi-joueurs, animaux natu­ra­li­sés, objets du quoti­dien et autres vestiges racontent 350 000 ans de préhis­toire euro­péenne. Démons­tra­tions et ateliers font revivre les tech­niques de nos ancêtres comme le tir de sagaies au propul­seur, la nais­sance du feu ou encore la taille du silex.

L’Aven d’Or­gnac
07150 Orgnac – L’Aven. Tél. 04 75 38 65 10 www.orgnac.com Ouvert tous les jours de 10h30 à 19h. Visite guidée toutes les 30 mn. Tarifs : de 8,20 à 12,50 €.

 

. Les Gorges de l’Ar­dèche

Au fil des siècles, la rivière Ardèche a creusé dans le calcaire un somp­tueux canyon. Ce ruban turquoise serti d’un écrin blanc s’étire sur une tren­taine de kilo­mètres depuis Vallon Pont d’Arc jusqu’à Saint-Martin d’Ar­dèche. L’en­trée des gorges, clas­sées réserve natu­relle depuis 1980, est marquée par une arche que nos ancêtres du paléo­li­thique admi­raient déjà. Si les gorges peuvent se visi­ter par la route équi­pée de nombreux belvé­dères, elles sont répu­tées pour leur descente en canoë ou kayak. Pour tenter l’aven­ture, mieux vaut éviter le plein été car la zone est satu­rée de touristes. Dès 7 ans, il est possible d’ef­fec­tuer une mini-descente de 7 km. Les plus aguer­ris choi­si­ront la descente complète à la jour­née ou l’ex­cur­sion de deux jours avec bivouac au coeur de la nature. La décou­verte est aussi possible à pied, seul ou en parti­ci­pant à l’une des randon­nées gratuites propo­sées par la réserve natu­relle des gorges de l’Ar­dèche. Dans ce cadre de toute beauté, les jeunes aven­tu­riers feront le plein de sensa­tions.

Programme complet : www.gorges­de­lar­deche.fr

 

. Le Bois de Païo­live

Au fil des siècles, cette forêt située au pied des Cévennes a été sculp­tée par le vent et les pluies jusqu’à se trans­for­mer en un laby­rinthe de 16 km2. Chênes blancs, arbou­siers et roches pétri­fiées ont pris des formes d’ani­maux que le visi­teur s’amuse à repé­rer. Ici l’ours et le lion, là un oiseau dans son nid, une tortue, un éléphant… Dans la partie la plus sauvage, on peut même admi­rer le pont des fées qui règnent en secret sur ce domaine. Trois randon­nées permettent de traver­ser ce terri­toire préservé dont la faune et la flore demeurent excep­tion­nelles. À deux pas de là, le village méri­dio­nal des Vans mérite le détour. Ruelles baignées de soleil, places pavées, fontaines et lavoir confèrent au lieu un charme parti­cu­lier. Dès que la tempé­ra­ture augmente, les gorges du Chas­se­zac attirent les baigneurs mais aussi les grim­peurs qui esca­ladent avec bonheur ces falaises spec­ta­cu­laires. Un spec­tacle à ne pas manquer.

www.bois-de-paio­live.org

Pour prépa­rer votre séjour : ardeche-guide.com

 

Blan­dine Dauvi­laire