Pour les petits urbains, une vache peut paraître plus exotique que les girafes du parc de la Tête d’Or. L’agri­tou­risme, en plein essor pour les adultes, existe aussi pour les plus jeunes, dès 4 ans. Gisèle Ducreux, agri­cul­trice de la bien nommée « ferme des loupiots », dans les monts du Beaujo­lais, accueille depuis 30 ans les enfants de 7 à 12 ans lors de séjours d’une semaine. «  Une petite fille n’en reve­nait pas de voir qu’une « vache, en vrai, eh bien, c’est gros » ! C’est surtout le contact avec les animaux qui plait aux enfants : les nour­rir, les toucher, leur parler ». Traite des chèvres, fabri­ca­tion de fromages, prome­nades en forêt, à cheval, construc­tion de cabanes, petit brico­lage, nuit à la belle étoile, récolte des fruits et légumes au pota­ger pour le goûter ou le repas du soir… «  Ce sont des choses toutes simples, mais qu’ils ne font plus », résume-t-elle, consta­tant une mécon­nais­sance réci­proque entre le monde de la ville et celui de la campagne. Parfois, l’aven­ture est au coin du pré ! 

Sandrine Boucher

> Plus de 60 idées de séjours à la ferme partout en France pour les enfants sur www.bien­ve­nue-a-la-ferme.com