Un tas de cordes et une lampe… c’est dans ce décor que le danseur s’ins­crit comme le maillon manquant, donnant sens à cette situa­tion muette. Entre un passé mani­festé par ces serpents de cordes et un avenir imagé par ce lampa­daire arti­culé, cet homme dénoue son corps du poids de ses espoirs vains.