Loin de l’image figée des concerts de musique de chambre, les musi­ciens du Quatuor vivent les œuvres plei­ne­ment et propose un programme complet sans pupitre ni chaise.