Imaginé, aménagé et meublé dans ses moindres détails par les loca­taires de la Cité Tony Garnier, cet appar­te­ment resti­tue l’at­mo­sphère de l’entre-deux guerres. Un saut dans le temps pour décou­vrir la vie dans un appar­te­ment moderne de l’époque.