Voici le retour des beaux jours, le moment idéal pour sensi­bi­li­ser les tout-petits aux vertus de la nature et au respect de l’en­vi­ron­ne­ment. Et les six courts-métrages de ce programme char­mant sont là pour ça. Qu’il s’agisse du mouton qui joue à se faire peur en regar­dant les nuages, de ce pois­son rouge qui quitte son bocal pour aller voir la mer, de ce pêcheur dont le bateau est détruit par des pirates ou encore de Lili Pom, dont la maison-pomme est cueillie pour en faire une tarte !

Toutes les histoires sont drôles et bien menées et trouvent une fin inat­ten­due. Les dessins sont beaux et très variés. Douce aqua­relle pour le mouton et les nuages, fond blanc et géomé­trie aux couleurs primaires pour le pois­son rouge, couleurs vives pour Lili Pom, formes déli­rantes pour le pêcheur et les pirates, simpli­cité des lignes pour Si j’avais

Notre préféré reste le voleur d’arbres, le récit d’un homme qui, sans réflé­chir, a déca­pité toute la forêt pour bâtir sa maison et dont on ne sait pas si la puni­tion vien­dra de la police ou de la nature. Ici, le dessin, tout en ombres portées et jouant d’un noir menaçant, est à l’unis­son d’une histoire plus grave et très belle, qu’il faudra peut-être un peu expliquer aux plus petits, mais que compren­dront aisé­ment les plus grands. 

Véro­nique Le Bris