Partir à la décou­verte des êtres minus­cules qui habitent ces bois, et s’abri­ter sous les fron­dai­sons des géants.