Culti­vant un joyeux grain de folie, le plus grand rendez-vous d’Eu­rope des arts de la rue accueille cette année une ving­taine de compa­gnies offi­cielles et 650 compa­gnies de passage. Parmi les temps forts à voir en famille, ne manquez pas la compa­gnie Gratte Ciel et sa Place des anges, qui trans­forme la voûte étoi­lée en chapi­teau. Évoluant à 50 mètres du sol, ses artistes volti­geurs libèrent une pluie de plumes onirique au-dessus du public. Magique (dès 5 ans).

Pour la première fois en France, la compa­gnie Rasposo présente La DévORée, spec­tacle qui explore l’image de la femme dans l’uni­vers du cirque, à mi-chemin entre les tableaux char­nels de Fran­cis Bacon et l’es­thé­tique de Gustav Klimt (dès 8/10 ans).

Dans un tout autre genre, une pin-up des années 50 décide de réali­ser une tarte choco-cara­mel merin­guée sur un lit de compote de pommes, mais les ingré­dients se rebellent et la batte­rie de cuisine devient démo­niaque. La Cuisi­nière de la compa­gnie Tout en vrac nous offre un carnage culi­naire réjouis­sant (dès 5 ans).

Enfin, vous ferez la connais­sance d’un orchestre peu banal grâce à La Deuche joyeuse de la troupe Géné­rik Vapeur. Avec une éner­gie commu­ni­ca­tive, ces musi­ciens loufoques vont compo­ser un opéra pour engre­nages et carros­se­ries qui va faire du bruit (tout public).

Bon à savoir : une tren­taine de compa­gnies de passage proposent chaque matin des spec­tacles jeune public. Le programme est dispo­nible dès le 16 août. 

Blan­dine Dauvi­laire