Et voilà un nouveau programme spécia­le­ment concocté pour amener douce­ment les tout-petits au cinéma. Six courts-métrages, tous origi­naires du Nord de l’Eu­rope, sont ici réunis, six petites histoires adorables qui apprennent à mieux aimer la vie. Du moineau qui ne savait pas siffler et devient un oiseau moqueur au bonhomme qui décroche la lune et la perd quand le soleil appa­raît, en passant par le lapin bondis­sant Booo qui doit se dépas­ser pour se faire accep­ter par ses compa­gnons de jeux, tous ces courts-métrages de quelques minutes chacun aident à gran­dir et à connaître le monde. Parfois par la poésie, parfois par la musique ou les bons senti­ments (dans Roulent les pommes, notam­ment) mais souvent par l’hu­mour. À cet égard, Gros Pois et Petit Point dans la tempête de neige est une vraie réus­site qui parvient à amuser en même temps qu’à effrayer. Notre préféré ? Le Petit Corbeau, un des rares avec paroles – la voix off est dite adora­ble­ment par un enfant – réalisé en décou­pages très colo­rés, met en scène un jeune oiseau déplumé du derrière. Pas facile pour lui de trou­ver sa place, mais le panta­lon bleu que sa grand-mère lui tricote sera la solu­tion. À vous de décou­vrir comment… 

 

Véro­nique Le Bris, critique parue dans Grains de Sel n°59,   septembre 2010