Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? C’est un peu la devise de Pat et Mat, deux voisins-copains qui adorent faire du brico­lage. L’un comme l’autre ont un savoir-faire approxi­ma­tif mais une imagi­na­tion débor­dante. Et toute expé­rience de la vie quoti­dienne se trans­forme en une catas­trophe diffi­cile à anti­ci­per. Mais, heureu­se­ment, ce sont aussi leurs idées farfe­lues qui finissent par les sauver. Ou pas. 

Qu’ils soient dans la salle de bains, dans leur jardin en train de manger des saucisses, de jouer aux cartes ou bien en plein ménage à passer l’as­pi­ra­teur (ce qu’ils détestent), ou encore dans leur grenier à regar­der les étoiles, rien ne permet de présa­ger ce qui va leur arri­ver et c’est tant mieux ! 

Ces cinq courts-métrages, signés du Tchèque Marek Benes, le fils du créa­teur des person­nages nés en 1976 et toujours diffu­sés à la télé­vi­sion, sont une suite de gags plus amusants les uns que les autres, mais trai­tés avec le plus grand sérieux. Pat comme Mat sont deux marion­nettes toutes simples, vêtues à l’an­cienne et coif­fées pour l’une d’un bonnet rayé et pour l’autre d’un béret. 

Et juste­ment, c’est le déca­lage entre leur allure banale, leur envi­ron­ne­ment clas­sique et leurs idées farfe­lues qui crée cet humour burlesque et atta­chant. Vite de nouveaux épisodes, qu’on conti­nue à rire d’aussi bon cœur ! 

Véro­nique Le Bris