Trois danseurs évoluent au sein d’un univers poétique construit sur la méméoire des corps, forgés par l’ex­plo­ra­tion des limites et des fron­tières du geste mais égale­ment par la richesse des diffé­rences que l’on porte en soi.