Adap­ta­tion de deux textes poétiques de Jon Foss. Dans Kant, Kris­tof­fer, huit ans, ne parvient pas à trou­ver le sommeil. Il s’ef­force de conte­nir ses pensées à l’in­té­rieur de sa cham­bre… mais rien n’y fait : il s’in­ter­roge conti­nuel­le­ment sur l’uni­vers. Dans Si lente­ment, l’en­fant est confronté à la ques­tion de sa sincé­rité. Pris au dépourvu par sa mère, il s’ac­corde le droit au secret, puis au menson­ge…