Dans ces six courtes histoires char­mantes, on retrouve avec plai­sir Laban, le fantôme suédois qui a peur du noir.
Quand il garde sa petite sœur Labo­lina, il préfère dormir avec elle (Un grand garçon). Il n’aime pas les nuits sous la tente (Une nuit agitée), ni les esca­pades en forêt (Perdons-nous dans les bois). Laban semble avoir hérité de son père, qui ne parvient à faire peur que quand il ne le veut pas (La Fièvre arc-en-ciel et L’Af­freux Papa).
Une bien étrange famille dont on attend la suite des aven­tures avec impa­tience ! 
Véro­nique Le Bris.

Article paru dans Grains de Sel n°54, février 2010.