Deux frères évoquent leurs souve­nirs de manière paral­lèle : nais­sance, parents, grands-parents… Les deux voix qui s’élèvent et s’en­tre­mêlent pour­raient bien n’en faire qu’une. Avec Para­chute, Nino D’In­trona a écrit et mis en scène sa pièce la plus person­nelle.

Usant d’images poétiques, de va et vient entre le réel et l’ima­gi­naire, il évoque la perte de son frère lorsqu’il était enfant. L’émo­tion liée à cet événe­ment est deve­nue le moteur de sa vie artis­tique. « C’est sans doute la raison pour laquelle j’ai choisi de faire du théâtre en lien avec le jeune public », analyse cet éter­nel opti­miste.

Pour porter sur scène ce texte fort, drôle et lumi­neux, il a fait appel au duo de comé­diens Pasquale Buona­rota et Ales­san­dro Pisci. Un beau moment de théâtre en pers­pec­tive.

Blan­dine Dauvi­laire