Dans une vieille salle de cinéma, une fille et un garçon imaginent des histoires merveilleuses, pleines de rebon­dis­se­ments et de riches orne­ments et costumes qu’un vieux projec­tion­niste leur montre à l’écran. À chaque séance, ils choi­sissent un nouveau rôle et sont trans­por­tés dans un pays diffé­rent où une aven­ture les attend. Quatre fois, ils reprennent leur voyage pour un nouvel émer­veille­ment.

Le mousse et sa chatte se passe sur un bateau de pirates où le capi­taine maltraite un mous­saillon. Arri­vés en Inde, tous ont rendez-vous avec le roi, mais seuls le mousse et son animal le séduisent. L’éco­lier-sorcier est à la solde d’un vieux sorcier persan et n’en fera qu’une bouchée. La maîtresse des monstres affron­tera les créa­tures des ténèbres pour aller vers la lumière et une nouvelle vie. Enfin, Ivan Tsaré­vitch et la prin­cesse chan­geante s’ins­pire d’un conte russe célèbre,  mais renou­velle complè­te­ment son histoire et ses person­nages. 

Réalisé par Michel Ocelot, le père de Kiri­kou, ce programme origi­nal s’ins­crit dans son univers habi­tuel : des person­nages intré­pides, mais peu mobiles puisqu’ils sont réali­sés en papier découpé et qu’ils appa­raissent en ombres chinoises sur des décors somp­tueux, des palais magni­fiques aux symé­tries parfaites et aux couleurs lumi­neuses. Un ravis­se­ment des yeux et une audace de l’es­prit. Splen­dide ! 

Véro­nique Le Bris


Consul­ter les horaires