Gilles Vernet est trader. Lorsque sa mère tombe malade, il choi­sit de chan­ger de métier pour s’oc­cu­per d’elle. Il devient alors insti­tu­teur et confronte sa classe de CM2 à un constat : tout s’ac­cé­lère. Leurs réflexions à ce sujet sont si profondes qu’il demande à ses élèves de lister les ques­tions liées à cet embal­le­ment géné­ral, ques­tions qu’il ira poser à des spécia­listes. Nicole Aubert, une psycho­logue, Harmut Rosa, un socio­logue, Étienne Klein, un philo­sophe, Nico­las Hulot et Jean-Louis Beffa, ex-chef d’en­tre­prise, ont accepté de répondre à leurs inter­ro­ga­tions et d’en cerner les para­doxes. 

L’ins­ti­tu­teur en fait égale­ment un terrain d’ex­pé­riences, mathé­ma­tiques notam­ment ; il profite de sorties scolaires pour aider ses élèves à prendre conscience du phéno­mène et des chan­ge­ments du modèle social qu’il induit. 

Ce qu’on constate avec eux et ce qu’on apprend est passion­nant et abordé d’une manière inédite, éclai­rante, car illus­tré par les réac­tions des enfants. Et cela malgré une construc­tion un peu fourre-tout qui ne parvient pas à lier tous les thèmes abor­dés : la crois­sance, l’éco­lo­gie, la notion de temps, d’es­pace, la confron­ta­tion à la mort, les angoisses, etc. 

Ce docu­men­taire, simple dans sa forme mais intel­lec­tuel­le­ment riche, exigeant même, est une base idéale pour débu­ter une réflexion, un travail avec la jeune géné­ra­tion qui aura à gérer cette accé­lé­ra­tion sans limites, et cela, pas unique­ment dans le cadre scolaire. 

Véro­nique Le Bris