A partir et autour de plusieurs comp­tines, se fami­lia­ri­ser avec un voca­bu­laire quoti­dien de la langue des signes, pour être réuti­lisé à la maison par l’en­fant afin qu’il puisse expri­mer ses émotions, ses envies, ses besoins.