Adepte des grands voyages qui nour­rissent son âme et son regard d’ar­tiste, Emma­nuel Michel nous propose cette fois de faire escale au Pérou. En une quin­zaine de toiles, il nous trans­porte dans les rues de Lima. Les femmes chau­de­ment habillées se rendent au marché avec de grands chapeaux, les étals colo­rés se succèdent, les vendeurs de tissus entassent leurs marchan­dises à même le sol, les bleus et les ocres réchauffent l’at­mo­sphère. L’ar­tiste sculpte aussi le bronze pour immor­ta­li­ser les visages empreints de sagesse qu’il a croi­sés sur place, ou faire surgir des têtes de chevaux spec­ta­cu­laires. Quelques dessins en noir et blanc complètent cet accro­chage qui nous trans­porte au bout du monde.

Blan­dine Dauvi­laire