Des textes intel­li­gents et sensibles, pas mièvres du tout, témoins des dure­tés de l’en­fance mais plein de poésie. Rock bad Billy est un coup de coeur pour la justesse des mots, la qualité de la musique et du jeu, la géné­ro­sité des musi­ciens.