“Swag­ger” signi­fie pava­ner, para­der, marcher fière­ment, se compor­ter avec style. Exac­te­ment comme ces onze élèves du collège Claude Debussy d’Aul­nay-sous-Bois qu’O­li­vier Babi­net a pris le temps de filmer. Le réali­sa­teur a passé deux ans sur place pour des projets diffé­rents tout en tour­nant ce docu­men­taire en paral­lèle. Avec ce film, il offre un point de vue inédit sur la cité et la vie dans les quar­tiers les plus défa­vo­ri­sés de la banlieue pari­sienne. Surtout, il donne la parole à ces jeunes adoles­cents. Et ce qu’ils ont à dire est éclai­rant, passion­nant, amusant. Sont-ils français ? Bien sûr. Frayent-ils avec des « de souche » ? Non, jamais : ils n’en connaissent aucun. Il faudrait sortir d’Aul­nay pour en rencon­trer. Aller à Paris. Ont-ils des rêves et des projets ? Beau­coup ! L’une se voit archi­tecte, l’autre styliste et tous ont des argu­ments en béton pour tenir leurs ambi­tions. Loin des idées reçues, Swag­ger offre une parole bien­ve­nue à cette jeune géné­ra­tion qui s’ex­prime sans tabou sur tout un tas de sujets – la reli­gion, la poli­tique, la vie de la cité, la mort, la peur, les autres etc…- . Le réali­sa­teur a choisi un système simple qui n’est jamais montré : poser la même ques­tion à tous et capter leurs réponses. Un témoi­gnage intel­li­gent et néces­saire qui ouvre une fenêtre sur un monde pas toujours acces­sible.

Véro­nique Le Bris

 

Consul­ter les horaires