Sur scène, un entas­se­ment d’ac­ces­soires, de costumes, de décors et un metteur en scène aban­donné de tous pour d’obs­cures raisons