En réunis­sant sur scène l’his­toire de L’Ar­lé­sienne d’Al­phonse Daudet (tirée des Lettres de mon moulin ) et sa parti­tion musi­cale signée Georges Bizet, l’En­semble Agora célèbre un grand clas­sique de la litté­ra­ture. Amou­reux fou d’une jeune fille rencon trée dans la ville d’Arles, Jan qui vit à la campagne obtient de ses parents l’au­to­ri­sa­tion de l’épou­ser. Mais un homme révèle au père de Jan qu’il est l’amant de cette Arlé­sienne et lui montre les lettres le prou­vant.

Afin de sauver l’hon­neur de sa famille, Jan renonce au mariage mais perd le goût de vivre. Pour donner plus de force encore à cette oeuvre, la comé­dienne Anne Girouard (réci­tante) et le metteur en scène Sébas­tien Davis glissent une touche de théâtre dans ce conte musi­cal.

L’émo­tion conte­nue dans la musique conju­guée au drame roman­tique font de cette Arlé­sienne une héroïne inou­bliable.

 

L’Ar­lé­sienne, une histoire d’amour

Les 6 et 7/02 à 18h30, à l’opéra de Lyon,
place de la Comé­die, Lyon 1er.

Tél. 04 69 85 54 54.
opera-lyon.com
Tarif : 17 €. Durée : 1h envi­ron. 

 

Blan­dine Dauvi­laire