Le spec­tacle fait se rencon­trer et se croi­ser les fictions de Lewis Caroll et l’ap­proche scien­ti­fique du syndrome d’Alice au pays des merveilles. Dans cet aller et retour rendu plus verti­gi­neux encore par un usage perti­nent des possi­bi­li­tés de la vidéo, les fron­tières dispa­raissent.