« Coucou, c’est l’heure du film ! », prévient Hippo­lyte Girar­dot de sa voix chaleu­reuse, juste avant de nous présen­ter Nounourse, Le Chat, Lapi­nou, Oiseau et Cocho­nou. Ce sont les cinq vedettes des huit courts-métrages qui vont suivre. Mais nous les connais­sions déjà pour les avoir regar­dés dans Qui voilà ? l’an dernier. On retrouve avec plai­sir le dessin origi­nal et la mise en scène simple dans un décor mini­ma­liste. 

Ces cinq petits copains vont vivre huit moments clas­siques de la vie quoti­dienne : les courses au super­mar­ché, l’après-midi chez mamie avec une cousine, s’ha­biller pour aller jouer dehors… Leur expé­rience va permettre aux tout-petits de s’iden­ti­fier et de décou­vrir que leurs peurs, leurs pleurs, leur jalou­sie ou les situa­tions décrites sont parta­gées par tous. Chaque petit film, dont le début comme la fin sont dûment signa­lés par le conteur, répond ainsi à une ques­tion que chacun s’est un jour posée : qui décide ? qui s’est perdu ? qui est mort ? la mamie de qui ? qui est le plus joli ? à qui est le panta­lon ? 

En évitant d’être mora­liste et en restant toujours à hauteur d’en­fants, ce programme très péda­go­gique d’ori­gine suédoise permet aux plus jeunes de gran­dir tout en se distrayant. 

Véro­nique Le Bris