Dès 4 ans


Depuis l’an­née passée, les petits ciné­philes connaissent la chouette du cinéma. Entre veille et sommeil, elle leur avait raconté des histoires qui navi­guaient du rêve à la réalité et vice-versa.

La voilà de retour dans un nouveau programme de six courts métrages en forme de fables comme aurait pu les racon­ter Jean de La Fontaine. Si tous ces petits films enseignent des leçons de vie – et certaines sont à décou­vrir au fur et à mesure, comme dans un jeu – deux ont vrai­ment été emprun­tées au célèbre fabu­liste. Pour racon­ter Le corbeau et le renard, la plus connue, le réali­sa­teur a imaginé qu’il tour­nait un film avec une équipe de bras cassés. C’est très drôle ! Dans La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf, le ton est plus sérieux, comme dans un cours de Sciences de la terre, avec des dessins splen­dides.

Les quatre autres films ont tous leur univers, qu’il s’agisse de leur graphisme, des couleurs utili­sées et de leur humour. Le dessin est très réussi dans Rumours où les animaux sont téta­ni­sés par la peur et se décom­posent litté­ra­le­ment. Dans La loi du plus fort, les couleurs sont chatoyantes et la morale à décou­vrir impayable ! Dans La poule, l’élé­phant et le serpent, le troi­sième film sans parole, c’est l’émo­tion qui prime. Mais, c’est sans doute Le pingouin, porté par sa chan­son qui se glisse si faci­le­ment dans la tête, que les enfants préfè­re­ront. Et là encore, l’en­sei­gne­ment à tirer est limpide.


Durée : 0h40

Sortie : 22 mars


par Véro­nique Le Bris