En Famille

 

Du 14 avril au 20 septembre 2017, le Musée de l’im­pri­me­rie et de la commu­ni­ca­tion graphique dévoile l’ex­po­si­tion Bande dessi­née : l’art invi­sible. Un décryp­tage ludique du neuvième art à travers son histoire et son langage.

 

Le musée et le Lyon BD Festi­val (9 au 11 juin 2017) se sont asso­ciés pour présen­ter les méca­nismes et les codes de la bande dessi­née à travers deux sélec­tions d’œuvres : « Il y a celle consti­tuée à partir de docu­ments patri­mo­niaux dont nous dispo­sons et celle établie à partir d’au­teurs contem­po­rains » explique Berna­dette Moglia, char­gée de commu­ni­ca­tion pour le musée. Parmi ces artistes figure Scott McCloud, le théo­ri­cien améri­cain de la bande dessi­née. Auteur d’ou­vrages de réfé­rence sur le neuvième art (dont L’Art invi­sible en 1993), l’ar­tiste a accepté de four­nir les planches de ses livres pour qu’elles deviennent les têtes de chapitres de l’ex­po­si­tion. Repro­duites en grand format, elles ques­tionnent la spéci­fi­cité de la bande dessi­née et son langage : comment expri­mer les émotions, les sens, la tempo­ra­lité ?

 

L’in­te­rac­ti­vité sera au rendez-vous pour les jeunes visi­teurs avec des jeux, la recons­ti­tu­tion d’un atelier d’au­teur et une BD numé­rique qui échappe aux codes ordi­naires de la narra­tion pour « parler de la BD du passé et de celle du futur » indique Berna­dette Moglia. Le 21 avril, toute la famille est invi­tée pour une visite guidée. De 15h à 16h30, parents et enfants (à partir de 6 ans) décou­vri­ront l’ex­po­si­tion, avec en main une brochure riche­ment illus­trée de 24 pages qui repren­dra les grandes rubriques du parcours. Pour apprendre en s’amu­sant, les plus jeunes y trou­ve­ront 8 pages de jeux et de quiz. Sans doute la meilleure façon de décou­vrir l’évé­ne­ment.

 

Par Nico­las Schiavi

 

Du 14 avril au 20 septembre 2017
Musée de l’im­pri­me­rie et de la commu­ni­ca­tion graphique

13 rue de la Poulaille­rie, Lyon 2e,
Tel. 04 78 37 65 98.
Tarifs : de 4 à 6€

impri­me­rie.lyon.fr