Dès 8 ans


Ce docu­men­taire incroyable a débuté par une photo. On y voyait une toute jeune fille tenir un aigle royal à bout de bras. 


Quand Otto Bell tombe sur ce cliché, il n’a qu’une idée en tête : retrou­ver l’ado­les­cente et lui consa­crer un film. Il part aussi­tôt en Mongo­lie, dans les régions déser­tiques et monta­gneuses du nord-ouest où il trouve Aishol­pan et sa famille. 


La jeune fille a 13 ans et elle vit sous une yourte qu’on déplace au fil des saisons. Quand Bell la retrouve, Nurgaiv, le père d’Ai­shol­pan, lui explique qu’ils partent captu­rer un jeune aigle dans son nid afin que sa fille puisse dres­ser son propre oiseau. Le réali­sa­teur suit bien sûr, à ses risques et périls tant l’as­cen­sion et la capture sont dange­reuses. Mais, il a bien conscience de la rareté du moment et de son sujet. Il filme.


Depuis qu’elle se pratique, la chasse à l’aigle est une affaire d’hommes, un savoir-faire qui se trans­met de père en fils. Aishol­pan est une des premières jeunes filles à s’y essayer. Elle restera d’ailleurs la première à avoir rempor­ter le Festi­val de l’aigle royal devant 70 chas­seurs aguer­ris. Talent qu’elle confir­mera en réus­sis­sant sa première chasse hiver­nale en février 2015 qui coûtera la vie à un renard. 


Toutes ses étapes sont filmées dans ce docu­men­taire aux images rares et magni­fiques. Et son commen­taire insiste sur l’ori­gi­na­lité du sujet et surtout sur le talent et la déter­mi­na­tion dont fait preuve cette jeune femme de 13 ans. Par son désir de suivre son envie sans tenir compte des conven­tions, elle moder­nise à elle seule une tradi­tion ances­trale. 

 

Durée : 1h27

Sortie : 12 avril