Les agités de l’al­page

 

Depuis 26 ans Au Bonheur des mômes est LE festi­val d’al­ti­tude à ne pas manquer. Pendant une semaine, du 20 au 25 août, les arts vivants inves­tissent la station du Grand Bornand au point de multi­plier la popu­la­tion du paisible village de montagne par 45, accueillant ainsi plus de 90 000 festi­va­liers l’an­née dernière. Festi­val bon enfant, convi­vial, à desti­na­tion du jeune public, les artistes du monde entier se pressent pour faire partie de la program­ma­tion. L’évé­ne­ment est co-orga­nisé par l’Of­fice de tourisme du village et par le théâtre La Toupine à Évian. Ce dernier se charge de sélec­tion­ner les artistes qui pour­ront fouler les rues et les multiples scènes cham­pêtres dissé­mi­nées dans les alpages. En tout plus de 21 lieux vont être les théâtres de spec­tacles de cirque, de concerts, d’ate­liers et d’ex­po­si­tions pour une expé­rience unique, sorte de récréa­tion géante juste avant la rentrée des classes. Festi­val vivant, Au Bonheur des mômes est l’oc­ca­sion de décou­vrir des créa­tions de troupes recon­nues comme Royal Deluxe dans un Manège Magique et poétique ou des jeunes talents grâce à un trem­plin artis­tique. En tout ce sont plus de 400 repré­sen­ta­tions qui se succèdent à partir de 11h30 jusqu’à tard dans la soirée pour un esprit de veillée féérique et un feu d’ar­ti­fice. La program­ma­tion complète est à décou­vrir en ligne et les tarifs, vrai­ment très doux, permettent de passer une incroyable semaine.

Au Bonheur des mômes

Station du Grand Bornand (en Haute-Savoie, au-dessus d’An­necy, à 2h de Lyon)
Un brace­let jour­née, 5€ par personne, pour accé­der à l’en­semble des repré­sen­ta­tions. Un brace­let semaine, 20€, pour tout voir et accé­der aux spec­tacles en théâtre et sous chapi­teau, en soirée, de 5 à 12€ selon la program­ma­tion.

Rensei­gne­ments, réser­va­tions, forfait héber­ge­ment et accès au festi­val sur aubon­heur­des­momes.com



Les spec­tacles à ne pas manquer

– La Cuisi­nière – Compa­gnie Tout en vrac
Un ballet punk-rock drôle et origi­nal autour de l’uni­vers domes­tique, le pouvoir et l’éman­ci­pa­tion des femmes.

– Chris­tophe Engels
Pour la première fois en France il sera possible de décou­vrir ce clown déjanté et très drôle venu d’Al­le­magne.

– Sol Bemol – Compa­gnie D’irque & Fien

Un duo flamand pour un spec­tacle composé d’airs de piano et de perfor­mances de cirque.

– La Fabrique des petites utopies – Compa­gnie de Théâtre indis­ci­pliné
Une marion­nette pour comprendre le droit à la diffé­rence, un spec­tacle poli­tico-poétique toujours acces­sible à tous.