Mime et musique
A la manière de Laurel et Hardy
En famille

L’un est grand et costaud, l’autre petit et freluquet. L’un est timide et maladroit, l’autre vif et habile. L’un arpente la scène en tous sens, l’autre joue du piano. Sans se parler, les deux compères se jaugent, se cherchent, se chamaillent mais ne peuvent rester l’un sans l’autre. Dans le drôlis­sime Coco­rico présenté au théâtre Théo Argence, l’ac­teur Patrice Thibaud et le musi­cien Philippe Leygnac composent un duo à la Laurel et Hardy, burlesque et poétique, aussi touchant que déso­pi­lant.

A deux seule­ment, et sans un mot, ils jouent une incroyable gale­rie de person­nages issus
d’uni­vers aussi variés que le défilé du 14 Juillet et ses majo­rettes, le Tour de France, la ména­ge­rie d’un cirque, un feu d’ar­ti­fi­ce… Le succès de ces saynètes tient au sens aigu de l’ob­ser­va­tion de Patrice Thibaud qui en quelques gestes et mimiques campe une person­na­lité ou une humeur, comprises de tous quel que soit l’âge (à partir de 6 ans). La
musique, en parfaite harmo­nie, souligne le mime comme une choré­gra­phie.

Privi­lé­giant la sugges­tion à la démons­tra­tion, les deux artistes laissent la place à l’ima­gi­naire des spec­ta­teurs, selon la sensi­bi­lité et l’his­toire de chacun. On pense à Jacques Tati, Buster Keaton, Char­lot ou encore Louis de Funès : c’est dire si ce spec­tacle est jubi­la­toire !

Coco­rico, le samedi 14 octobre à 20h30.
Théâtre Théo Argence, place Ferdi­nand Buis­son, Saint-Priest. Tél. 04 81 92 22 30.
Tarifs : de 8 à 20 €. Durée : 1h20
thea­tre­theoar­gence-saint- priest.fr

Par Clarisse Bioud