La vie de la ferme quand on habite à Lyon, ce n’est pas forcé­ment un univers que l’on a l’ha­bi­tude de côtoyer. Pour pallier à cela et recréer du lien entre consom­ma­teurs et produc­teurs, le réseau Civam orga­nise depuis quelques années de Ferme en ferme, un événe­ment natio­nal qui invite le grand public à pous­ser les portes des fermes parti­ci­pant à l’opé­ra­tion, le temps d’un week-end.

Dans le Rhône, ce ne sont pas moins d’une tren­taine de fermes répar­ties géogra­phique­ment sur cinq circuits, qui permettent de décou­vrir le savoir-faire des éleveurs et produc­teurs, tous enga­gés dans une démarche d’agri­cul­ture durable. Ainsi dans les Côteaux du lyon­nais, il sera possible d’al­ler visi­ter la Ferme des Ours Gour­mands et sa pléiade d’ani­maux (lapins, cochons, ânes), d’ar­pen­ter l’ate­lier et le séchoir de plantes aroma­tiques et médi­ci­nales du Champ Libre ou encore de fouler le sol de la très vieille Ferme du Marjon­net datant du XVIIe siècle et faire la connais­sance de ses habi­tants, des bovi­dés élevés dans la pure tradi­tion bio. Le samedi, une soirée « Ferme en fête » est orga­ni­sée chez Alexandre Muri­gneux avec concert et dégus­ta­tion de produits fermiers. Sur le circuit « Monts d’or et Pierres Dorées », les viti­cul­teurs du Gaec Le Bouc et la Treille présen­te­ront quant à eux leurs produits et projet­te­ront un film docu­men­taire à desti­na­tion des enfants sur la fabri­ca­tion du vin. À l’Arche de Nancy, après avoir chaussé ses bottes, on pourra appro­cher un élevage d’es­car­gots, d’ânesses et même saluer un lama. Tandis que du côté de Char­nay, la chèvre­rie de la famille Nesme située au cœur des Pierres Dorées, accueillera les parti­ci­pants pour des dégus­ta­tions de fromages et de crêpes au lait de chèvre… Vous en sali­vez d’avance ? Nous aussi.

Pour s’y retrou­ver au milieu des champs

Deux solu­tions : si vos maîtres-mots sont « anti­ci­pa­tion » et « orga­ni­sa­tion », vous pouvez télé­char­ger le dépliant du dépar­te­ment qui vous inté­resse sur le site inter­net de l’évé­ne­ment. Si le thème de votre week-end en famille est plutôt « fermie­ra­ven­tu­rier », notez les adresses, munis­sez-vous d’une carte routière (non, non, pas de GPS, ce serait trop facile. Et pourquoi ne pas lais­ser les enfants vous guider d’ailleurs ?), suivez les panneaux et surtout l’épou­van­tail posi­tionné par les agri­cul­teurs devant leur ferme. Quelle que soit l’op­tion choi­sie, on vous prédit une belle esca­pade cham­pêtre

 

Par Maria Manzo

De Ferme en ferme, les 28 et 29 avril 2018. Plus d’in­fos sur defer­meen­ferme.com