Drai­sienne, vélo, trot­ti­net­te… à quel âge votre enfant peut-il commen­cer à rouler ? À quel moment peut-il se passer des petites roues ? Grains de Sel a inter­rogé deux spécia­listes en la matière, une psycho­mo­tri­cienne et un cham­pion de vélo qui a fondé l’un des maga­sins les plus emblé­ma­tiques de Lyon.

Marine Gaudron, psycho­mo­tri­cienne dans le 6e arron­dis­se­ment, n’aime pas parler d’âge quand il s’agit de conseiller aux parents de faire tester la drai­sienne, la trot­ti­nette ou le vélo à leur enfant. « Je préfère parler de stade de déve­lop­pe­ment. Il faut obser­ver son enfant pour savoir s’il est prêt », explique-t-elle. « Nous sommes dans une société où l’on doit tout faire le plus tôt possible, mais ça n’a aucun inté­rêt. Cela doit rester un plai­sir et la perfor­mance n’a aucune place ici, le rythme de chaque enfant, même au sein d’une fratrie, est diffé­rent. » Pour débu­ter, elle conseille néan­moins la drai­sienne « dès lors que la marche est bien acquise, soit entre 10 et 18 mois en géné­ral. Elle permet à l’en­fant de coor­don­ner ses jambes et de travailler l’équi­libre, ce qui faci­li­tera ensuite l’ap­pren­tis­sage du vélo. » Pour autant, Marine Gaudron n’est pas pour qu’un enfa­nat commence le vélo sans petites roues avant 5 ans : « C’est vrai­ment diffi­cile, il y a plein de choses qui se jouent comme l’équi­libre sur un pied, le guidage, la coor­di­na­tion. Tout cela demande une matu­rité neuro­lo­gique présente, selon les enfants, entre 4 et 8 ans. » Pour elle, la trot­ti­nette stabi­li­sée (à trois ou quatre roues) est une étape inté­res­sante car elle permet à l’en­fant d’être debout : « Le fait d’avoir un pied fixe et un pied qui pédale va déve­lop­per la domi­nance podale (le fait d’avoir un pied d’ac­tion et un pied d’ap­pui) », précise la psycho­mo­tri­cienne.

Pour Éric Chau­temps, direc­teur du maga­sin Planète Vélo à Caluire, il est possible de se passer des petites roues sur le vélo vers 3–4 ans si l’en­fant a fait de la drai­sienne avant. Concer­nant ce premier vélo, il conseille de le choi­sir avec des roues de 16 pouces. « Les vélos de 13 ou 14 pouces ne sont pas assez stables. Ce sont les roues qui permettent l’équi­libre. Je conseille toujours des roues plus grandes avec des cadres bas et plon­geant, plus confor­tables pour apprendre », indique-t-il. Et quel que soit le moyen de loco­mo­tion, le port du casque est impé­ra­tif.

 

Les conseils de Planète Vélo

Éric Chau­temps conseille la drai­sienne de la marque anglaise EarlyRi­der : « Les cadres sont en bois de hêtre vernis de manière non nocive ou en alumi­nium avec une selle en cuir. » Prix: 150 € env.

Pour un premier vélo, il oriente les enfants vers la marque Orbéa. « Des vélos évolu­tifs : le cadre s’al­longe au fur et à mesure de la crois­sance de l’en­fant, de 3–4 ans jusqu’à 8 ans. » Prix : 280 € env.

 

 

 
Infos pratiques
 
 Adresse : Planète Vélo, 12 cours Aristide Briand
 Téléphone : 04 78 08 24 85