Qui n’a jamais rêvé de se lais­ser enfer­mer la nuit, dans un musée? C’est ce que propose, en mai, depuis 14 ans, le minis­tère de la Culture et de la Commu­ni­ca­tion avec la Nuit euro­péenne des musées, le temps d’une longue soirée. Plusieurs insti­tu­tions lyon­naises parti­cipent encore cette année, en invi­tant le public à (re)visi­ter leurs expo­si­tions, libre­ment ou accom­pa­gné d’un guide voire d’un conteur, comme au musée de l’au­to­mo­bile Henri Malartre. En lien avec ces expo­si­tions, les diffé­rentes struc­tures concoctent des anima­tions le plus souvent acces­sibles en famille. Les musées Gadagne proposent ainsi de résoudre en équipe une énigme géante qui néces­site autant d’es­prit que d’adresse. En parlant de se remuer les méninges, pourquoi ne pas se lancer dans un escape game ? Façon jeu de piste (dès 6 ans) au musée des Sapeurs-pompiers pour trou­ver un objet mystère, ou façon film catas­trophe (dès 10 ans) au musée Tony Garnier où il faudra tout tenter pour s’en­fuir de loge­ments conta­mi­nés par de graves mala­dies…

Les autres lieux calment le jeu avec des anima­tions artis­tiques. Comme des démons­tra­tions d’en­lu­mi­nure, typo­gra­phie ou gravure au musée de l’Im­pri­me­rie ou des temps musi­caux et poétiques autour de l’ex­po­si­tion « Toua­regs » du musée des Confluences qui accueillera aussi, dans son parcours perma­nent, des lycéens en option « histoire des arts » comme média­teurs excep­tion­nels. Quant au CHRD, il a choisi la danse pour animer sa nocturne avec des perfor­mances inter­pré­tées un peu partout dans le musée et un bal choré­gra­phié auquel tout le monde peut parti­ci­per. S’amu­ser, réflé­chir, apprendre et se bouger en une seule soirée, on dit oui.

 

La Nuit euro­péenne des musées, le samedi 19 mai de 18h à 1h selon les lieux. Entrée libre. Liste des musées parti­ci­pants et programme sur lyon.fr

C.B