Depuis le début de l’an­née, l’as­so­cia­tion Zéro Déchet Lyon s’at­taque au phéno­mène des couches lavables qui (re)gagne de plus en plus de foyers, et même quelques crèches. Lancées en tout début d’an­née, les Rencontres des P’tits culot­tés permettent de répondre aux ques­tions des nombreux jeunes parents qui aime­raient passer aux couches lavables.

Après avoir testé les couches lavables pour leurs enfants, Delphine et Sophie sont convain­cues. Elles ont alors la même idée, celle de parta­ger leur expé­rience pour donner envie à d’autres parents de s’y mettre aussi. Elles rejoignent donc Zéro Déchet Lyon, une asso­cia­tion qui agit pour promou­voir le zéro-déchet, où elles rencontrent à l’au­tomne 2017, Sophie (une autre !) et Galliane, déjà très actives sur le sujet.

Des rencontres pour mieux comprendre ce qui se joue…

Le défi autour des couches lavables est grand. Pour Galliane, méde­cin, la porte d’en­trée a été la ques­tion des pertur­ba­teurs endo­cri­niens présents dans les couches jetables, mais la produc­tion de déchets géné­rée par leur utili­sa­tion est égale­ment en jeu. « On ne connaît pas assez bien les effets réels des couches jetables, mais le prin­cipe de précau­tion n’est clai­re­ment pas mis en œuvre. Et pour moi, c’est aussi un problème de déchets : un enfant produit une tonne de déchets avant de deve­nir propre… Ce qui pour­rait remplir une chambre de 10 m² du sol au plafond ! », affirme Delphine. Alors, pour agir, les quatre jeunes femmes ont, en février 2018, donné nais­sance aux Rencontres des P’tits culot­tés, des réunions auxquelles tous les futurs ou jeunes parents peuvent s’ins­crire pour mieux comprendre les diffé­rentes raisons de dimi­nuer ses déchets et décou­vrir comment utili­ser les couches lavables au quoti­dien.

… et discu­ter entre parents

Program­mées tous les deux mois, les rencontres se terminent toujours par un temps d’échange : « On est là pour répondre aux ques­tions et donner des infor­ma­tions sur les struc­tures de
loca­tion ou les types de couches par exemple 
 », explique Sophie. Plusieurs raisons peuvent faire hési­ter les parents avant de passer aux couches lavables. Parmi elles, le manque de temps et la prati­cité : « On est souvent amenées à décul­pa­bi­li­ser les parents qui pensent devoir tout chan­ger d’un seul coup. Le mieux, c’est d’y aller étape par étape », précise Delphine. « Et si nos bébés sont d’ac­cord, on peut même faire une démons­tra­tion ! », ajoute Sophie.

Quelques mois plus tard, le succès est au rendez-vous avec des rencontres qui affichent toujours complet. Pour les inté­res­sés, il est d’ores et déjà possible de s’ins­crire aux prochaines sessions qui auront lieu samedi 24 novembre et samedi 26 janvier, à 10h (lieu à confir­mer). Les bébés, prin­ci­paux concer­nés, sont évidem­ment les bien­ve­nus.

Infor­ma­tions sur zero­de­chet­lyon.org • Face­book : Zéro déchet Lyon

/ Par la rédac­tion d’An­ciela (Asso­cia­tion lyon­naise qui agit en faveur d’une société écolo­gique et soli­daire)