Mango n’est pas une taupe comme les autres. Promis au travail dans la mine du village de Digging­­ton, il ne rêve que d’une seule chose : deve­­nir foot­­bal­­leur profes­­sion­­nel et parti­­ci­­per à la Coupe du Monde. Mais sa famille attend autre chose de lui et sa mauvaise vue le rend inca­­pable de jouer sous les lumières vives des projec­­teurs. A partir d’un postu­­lat clas­­sique et de l’ar­­ri­­vée d’un méchant chat entre­­pre­­neur, le long-métrage va enchaî­­ner les moments d’émo­­tion et les morceaux de bravoure jusqu’à révé­­ler le jeune héros à la face du monde.

Produit par le studio anglais GiggleFish, le film d’ani­­ma­­tion réalisé en stop-motion (avec de la laine de Meri­­nos pour faire la four­­rure des person­­nages !) ne cesse d’éton­­ner et de séduire tout au long de ses 90 minutes. Sous ses allures de comé­­die spor­­tive, l’oeuvre surprend par l’équi­­libre qu’elle parvient à trou­­ver entre gravité, humour déca­­pant et réap­­pro­­pria­­tion des codes du conte. La drôle­­rie qui se dégage des dialogues et des situa­­tions rocam­­bo­­lesques parachève un récit doux-amer, qui ose beau­­coup et réus­­sit souvent à amuser et à émou­­voir.

Premier long-métrage d’ani­­ma­­tion réalisé par Trevor Hardy, Mango fera le bonheur des parents grâce à son second degré assumé, ses partis pris gonflés (fran­­chis­­se­­ment du 4e mur avec les héros qui s’adressent direc­­te­­ment à nous) et ses gags réfé­­rences à la pop culture. Un bonheur survi­­ta­­miné et touchant pour toute la famille, qui sait autant parler des grandes tragé­­dies de la vie que des petits moments de l’en­­fance.

→ Dès 6 ans, Durée : 1h35 • Sortie : le 6 février 

/ Nico­­las Schiavi