Antony Mignard, de la librai­rie Au Bonheur des Ogres, dévoile ses coups de cœur.    

• POUR LES 5–7 ANS : Le géant, la fillette et le diction­naire

Un géant, qui se demande s’il est un ogre mangeur d’en­fants, rencontre une petite fille au fort carac­tère, qu’il envi­sage de cuisi­ner. Ce géant, qui voit très peu de gens, s’in­ter­roge sur tous ces mots qu’il ne connaît pas, alors la petite fille ouvre son diction­naire pour lui en lire la défi­ni­tion. Au-delà de l’his­toire touchante de ces deux prota­go­nistes, cet album permet d’in­ci­ter les enfants à utili­ser un diction­naire quand ils ne connaissent pas le sens d’un mot.

Le géant, la fillette et le diction­nairede Jean Leroy et Stéphane Poulin, éditions école des Loisirs, collec­tion Pastel, 15€.

• POUR LES 9–12 ANS : Les femmes qui ont fait bouger le monde

Mère Theresa, Coco Chanel, Maria Montes­so­ri… autant de femmes qui sont parfois allées jusqu’à risquer leur vie pour réali­ser leur rêve et pour­suivre ce en quoi elles croyaient. Voici un ouvrage très bien docu­menté sur cinquante femmes du monde entier qui ont, chacune à leur façon, œuvré pour le rendre meilleur. Une manière ludique d’abor­der la ques­tion du fémi­nisme avec les plus jeunes, tout en leur faisant décou­vrir de grandes figures histo­riques et atti­ser leur curio­sité. 

Les femmes qui ont fait bouger le monde, de Kathe­rine Halli­gan, illus­tra­tions de Sarah Walsh, éditions Hatier jeunesse, 18,90.

• À PARTIR DE 12–13ANS • Le manoir de Combe Carey

Une intrigue dyna­mique dans laquelle deux chas­seurs de fantômes, l’agent Lock­wood et la jeune Lucie, unissent leurs forces pour combattre les diverses créa­tures qui ont envahi la ville de Londres. Un récit nuancé dont l’es­prit est proche de celui d’une autre saga britan­nique au succès plané­taire, avec des person­nages subtils qui évoluent au fil de l’his­toire. Sans être terri­fiant, ce premier volet de la série en fera fris­son­ner plus d’un jusqu’au petit matin.

Le manoir de Combe Carey, Agence Lock­wood & Co Chas­seurs de Fantômes, de Jona­than Stroud, éditions Albin Michel, collec­tion Wiz, 17,50.

/ Salomé Benzoni