Pour cette rubrique éphé­mère publiée jusqu’en décembre, nous avons retrouvé des enfants qui ont posé en une de Grains de Sel dès les débuts de sa diffu­sion. Ces filles et ces garçons, aujourd’­hui adoles­cents ou jeunes adultes, forment la géné­ra­tion Grains de Sel. Ce mois-ci, c’est Chiara, accro aux romans, qui a répondu à nos ques­tions.

Qui es-tu, Chiara?

J’ai 14 ans et je suis en 3e au collège de la Tourette à la Croix Rousse où j’ha­bite depuis toujours.

Qu’aimes-tu faire dans la vie?

J’adore lire: je peux avaler cinq livres par mois! Je suis une grosse fan d’Harry Potter, et j’aime aussi beau­coup deux autrices jeunesse : Marie-Aude Murail et Jo Witek, qui écrit des histoires assez sombres. Sinon, je joue de la flûte traver­sière depuis huit ans, mais ce n’est pas ma passion. J’adore aussi regar­der des séries. Ma préfé­rée, Skam, parle d’un groupe de filles de 2nde, en Norvège, qui essaient de grim­per les éche­lons de la popu­la­rité. La France en a fait un remake qui passe sur France TV.

Te souviens-tu de cette séance photo pour Grains de Sel, en 2010?

On avait apporté plein de dégui­se­ments, mais je ne m’étais
fina­le­ment pas chan­gée. J’étais trop déçue! Je crois que cette photo était un cadeau car le maga­zine est sorti au moment de mon
anni­ver­saire.

Comment a réagi ton entou­rage à la paru­tion du maga­zine?

J’étais telle­ment contente que je l’avais montré à toutes mes copines! Mais l’une d’elles avait dit que c’était elle sur la photo et pas moi, peut-être par jalou­sie.

Tu avais alors 6 ans. Quel métier rêvais-tu de faire à l’époque?

Styliste, abso­lu­ment! Je n’étais pas forte en dessin mais j’ima­gi­nais des asso­cia­tions de vête­ments. Je me souviens avoir vu dans la rue une fille avec une salo­pette et une jupe en tulle par-dessus, j’avais trouvé ça trop bien. En CM1, j’ai même cousu une robe à la main! Puis j’ai réalisé que je n’étais pas assez douée en travaux manuels, mais que je pour­rais deve­nir jour­na­liste de mode.

C’est toujours le cas?

Le milieu de la mode m’at­tire. Je ne suis pas hyper créa­tive, mais j’adore m’ha­biller et obser­ver le look des gens. J’ai fait mon stage de 3e à Esmod où j’ai suivi des cours de modé­lisme, d’illus­tra­tion et de stylisme. J’ai aussi décou­vert le busi­ness de la mode, très inté­res­sant. C’était génial, mais c’est une école privée qui coûte 15000 euros l’an­née…

Quels sont les endroits que tu préfères à Lyon?

Mon quar­tier, qui est un village : en sortant de chez moi, je croise forcé­ment quelqu’un que je connais! Sinon, la rue de la Répu­blique pour le shop­ping. En fin de soirée avec les lumières dans les arbres, c’est très beau. Et la place Belle­vue, près du Gros Caillou, où j’aime aller avec des copains.

Et dans dix ans, tu te vois où?

Je pense rester à Lyon jusqu’à mes 25 ans. Après, j’ai envie d’al­ler habi­ter à Berlin. J’y suis allée cet été : cette ville est géniale! C’est étrange parce que c’est tout mélangé: le quar­tier des « bourges » et puis des trucs tout déla­brés. Les gens font du vélo partout, c’est trop bien. Je me vois vrai­ment vivre là-bas. Du coup, à la rentrée prochaine, je pense aller au lycée Jean Perrin, à Vaise, qui propose une section bina­tio­nale français/alle­mand. Quit­ter mes amies ne me fait pas peur : c’est cool de rencon­trer des gens nouveaux.

__________

Desi­gn’ moi une couv’

Chiara était en CP lorsqu’elle a pris la pose, assise au milieu du mobi­lier et du lumi­naire design des années 1950 à 1970 de la boutique Twig 7, encore aujourd’­hui logée au 124 de la montée de la Grande Côte, dans le 1er arron­dis­se­ment. La photo, prise par Xavier Schwe­bel, est passée en couver­ture du numéro 61 de Grains de Sel, daté de novembre 2010.