Pour cette rubrique éphé­mère publiée jusqu’en décembre, nous avons retrouvé des enfants qui ont posé en une de Grains de Sel dès les débuts de sa diffu­sion. Ces filles et ces garçons, aujourd’­hui adoles­cents ou jeunes adultes, forment la géné­ra­tion Grains de Sel. Ce mois-ci, nous avons inter­viewé Jeanne, grande spor­tive passion­née par les animaux.

Qui es-tu, Jeanne?

J’ai 14 ans et je viens de termi­ner ma 4e au collège Chevreul Leston­nac, qui est vers l’uni­ver­sité Jean Moulin (Lyon 3e), dans le 7e arron­dis­se­ment. J’aime beau­coup l’école. Mes matières préfé­rées sont la science physique, le sport, l’his­toire, les maths…

Qu’aimes-tu faire en dehors de l’école?

Je fais du foot depuis un an à l’Éveil de Lyon à la Doua, et du renfor­ce­ment muscu­laire. J’ai déjà testé pas mal de sports : de la gym, du pati­nage artis­tique, de la danse, du cirque, du basket, du judo… Avec le foot, c’est la première fois que je pour­suis une acti­vité spor­tive au-delà d’une année. À la rentrée, j’es­saie­rais bien faire du théâtre : ça permet d’ex­pri­mer des émotions, et puis j’aime jouer la comé­die !

Te souviens-tu de cette séance photo pour Grains de Sel, en 2013 ?

Oui. Au début, on devait me photo­gra­phier sur un parking vers la Part-Dieu… Et puis fina­le­ment, la photo a été prise près du Rhône, derrière le garage Citroën. Grains de Sel m’avait prêté la combi­nai­son rouge que je porte sur la photo. C’était une expé­rience rigo­lote à vivre. C’est toujours inté­res­sant d’es­sayer de nouvelles choses.

Quels sont tes endroits préfé­rés à Lyon?

J’aime Lyon, même si je la trouve laide quand il pleut ! Il y a plein d’en­droits chouettes, mais ceux que je préfère sont le parc Blan­dan – pas loin de chez moi – et Four­vière, parce que la vue sur la ville est trop belle. Il y a aussi le bar à chats Au bonheur des chats, dans le 7e. J’adore les chats – j’en ai un qui s’ap­pelle Nessa –, mais les chiens, c’est mieux.

As-tu une idée de ce que tu voudrais faire comme métier plus tard ?

Il y a plein de choses… D’abord, crimi­no­logue. Même si je ne suis pas extrê­me­ment forte en sciences, ça m’in­té­resse. C’est un métier scien­ti­fique, mais qui fait aussi appel à la psycho­lo­gie, à l’éco­no­mie… Il permet de mieux comprendre les gens. J’ai décou­vert cette profes­sion à travers une histoire sur l’ap­pli­ca­tion de lecture Watt­pad. Sinon, ça me plai­rait bien d’être maître-chien dans l’ar­mée. Et puis, actrice, même si ça a l’air débile à dire, parce que les petits ont souvent envie de faire ça plus tard. L’idée de faire de longues études me perturbe parce que je me dis que je ne vais pas y arri­ver. Même le brevet l’an prochain, qui a l’air super simple, me fait peur.

Est-ce que tu te vois conti­nuer de vivre à Lyon?

En fait, j’ai envie de commen­cer par voya­ger. Mon rêve, c’est d’al­ler en Austra­lie. C’est telle­ment beau : il y a la mer, le corail et, comme nous l’a dit mon prof de SVT, plein de trucs à voir au niveau des sciences. J’ai­me­rais aller aussi en Thaï­lande, parce que c’est joli et parce que je sais qu’il y a du trafic de chiens là-bas, je pour­rais les défendre. Mais je ne sais pas si je serais capable d’ha­bi­ter à l’étran­ger, parce que mon anglais est vrai­ment pourri ! Je crois plutôt que je vivrai en France, mais pas forcé­ment à Lyon.

__________

Tapie dans l’ombre

Déjà spor­tive en 2013 ? Au vu de la pose tout en souplesse de Jeanne sur la photo, on répon­dra volon­tiers par l’af­fir­ma­tive. La prise de vue de Xavier Schwe­bel a eu lieu derrière le garage Citroën, à deux pas des quais du Rhône, dans le 7e arron­dis­se­ment. Baignée de soleil, la photo a paru en couver­ture du numéro de l’été 2013 de Grains de Sel (n°85, daté juin-juillet-août).

Par Clarisse Bioud