Parmi les œuvres de la Bien­nale acces­sibles aux enfants, en voici une qui devrait parti­cu­liè­re­ment leur plaire, notam­ment parce qu’on peut entrer dedans. Initiée très jeune à la pein­ture boud­dhiste, Panna­phan Yodma­nee détourne d’énormes cylindres en béton pour les trans­for­mer en grottes mystiques, au-dessus desquelles lévite un arbre sacré. À l’in­té­rieur, elle recrée des reliefs miné­raux et des fissures pour y peindre de déli­cates scènes inspi­rées de la reli­gion boud­dhiste.

Grand Boud­dha doré au sourire énig­ma­tique, guer­riers, danseurs tradi­tion­nels… Devant ces pein­tures comme effa­cées par le temps, on se croi­rait dans les vestiges d’un temple du Royaume de Siam. Sauf que l’ar­tiste a inté­gré mali­cieu­se­ment d’autres scènes, tirées cette fois de la reli­gion chré­tienne. Un drôle de melting-pot, qui peut aussi bien rappe­ler la mondia­li­sa­tion que la confron­ta­tion philo­so­phique des deux reli­gions, et qui plon­gera toute la famille dans la contem­pla­tion de chaque détail.

Quar­terly Myth de Panna­phan Yodma­nee, aux usines Fagor-Brandt, 65 rue Chal­le­mel-Lacour, Lyon 7e. Bien­nale d’art contem­po­rain, jusqu’au 5 janvier. Du mardi au vendredi de 11h à 18h, le week-end de 11h à 19h. De 9 à 17€, gratuit pour les – 15 ans. Tél. 04 27 46 65 65. bien­na­le­de­lyon.com

Par Caro­line Sicard