La première séquence filmée par la réali­sa­trice québé­coise Anne Émond donne d’em­blée le ton : Juliette est à contre-rythme, à contre­temps, à contre- envie. En quelques secondes et un regard caméra plus tard, le public est déjà à ses côtés. À 14 ans, la jeune fille enro­bée, talen­tueuse et rêveuse, n’est pas vrai­ment popu­laire et, à quelques semaines de la fin de l’an­née scolaire, elle n’est pas prête à tous les cham­bou­le­ments à venir ! La mise en scène aux couleurs pop, inven­tive et toujours à hauteur de son héroïne, décrypte avec justesse les tour­ments d’un âge ingrat. Un beau film intem­po­rel sur une jeunesse en muta­tion, plein d’es­poir, d’éner­gie à fleur de peau et de petits drames, porté par une jeune actrice très convain­cante. À réser­ver aux plus grands.

Dès 10 ans, durée : 1h37 • Sortie : 11 décembre

Par Nico­las Schiavi