Idéa­le­ment située à deux heures et des flocons de Lyon, entre le Mont-Blanc, le Lac d’An­necy et la Suisse, cette station déploie tout son charme quand les tempé­ra­tures chutent. Outre ses pistes pour amateurs de glisse, elle possède d’autres atouts plus surpre­nants.

Classé parmi les plus belles stations de ski françaises, Le Grand-Bornand fait coha­bi­ter chalets du XVIIe siècle et équi­pe­ments spor­tifs dernier cri. La ville sera d’ailleurs l’écrin de l’étape française de la Coupe du monde de biath­lon du 16 au 22 décembre. Il faut dire que la « perle des Aravis » ne manque pas d’avan­tages pour les skieurs : à 1 300 mètres d’al­ti­tude, Le Grand-Bornand Chinaillon est le départ de 86 kilo­mètres de pistes, dont la plus longue, la « Déni­vell’Max » descend sur trois kilo­mètres. C’est aussi un para­dis pour amateurs de poudreuse : les enfants peuvent d’ailleurs s’ini­tier en toute sécu­rité au hors-piste grâce aux stages « Dahu free­ride » dans lesquels ils apprennent, notam­ment, à se construire un abri.

Du haut de ses 1 000 mètres, le Vieux Village, lui, est à l’écart de cette agita­tion. Un bourg typique­ment savoyard avec sa grenette, sa place, son église et ses commerces, et en toile de fond, la vallée du Bouchet, domaine de prédi­lec­tion du ski nordique l’hi­ver et des golfeurs l’été. On peut aussi parcou­rir ce terrain de jeux la nuit grâce aux « Randos’ sous les étoiles » propo­sées par l’ESF Ski de fond. Au programme de cette balade de deux heures, acces­sible dès 8 ans (25 €/pers) : l’ob­ser­va­tion des étoiles, planètes et constel­la­tions dans un ciel dénué de pollu­tion lumi­neuse. Une expé­rience unique, à la lumière des fron­tales et un moment hors du temps pour prendre conscience de notre place dans l’uni­vers.

Station arty

Mais Le Grand-Bornand n’offre pas que des paysages de montagne gran­dioses. La station est aussi très bran­chée art. Son « Parcours de l’art vache » permet une décou­verte déca­lée, au gré de ses places et ruelles ponc­tuées de plus de 400 chalets bicen­te­naires. Un record, à l’échelle des Alpes françaises. Ce parcours arty est jalonné de centaines d’œuvres, pein­tures et sculp­tures, instal­lées de façon perma­nente. Une véri­table gale­rie à ciel ouvert mettant en avant la rumi­nante, star de cette patrie du reblo­chon fermier. On peut d’ailleurs visi­ter des fermes pour goûter de plus près à ce savoir-faire ances­tral. Et reprendre les calo­ries qui s’étaient évapo­rées sur les pistes…

Plus d’in­fos auprès de l’Of­fice du tourisme du Grand-Bornand, 62 place de l’église. Tél. 04 50 02 78 00. legrand­bor­nand.com

Par Gaëlle Guitard

 
Infos pratiques
 
 Adresse : Le Grand-Bornand,