Jamais en reste pour concoc­ter des sujets d’ex­po­si­tion origi­naux, comme avec Mini-Monstres, encore visible jusqu’en mai, le musée des Confluences revient cette fois à ses racines avec une nouvelle propo­si­tion plus tradi­tion­nelle qui fleure bon le museum d’his­toire natu­relle. Traces du vivant s’in­té­resse aux osse­ments pour racon­ter les animaux et les socié­tés humaines, via une collec­tion impres­sion­nante de plus de 200 nonos et autres sque­lettes : oiseaux, singes, girafe ou narval, dont une bonne partie est mise en scène dans une grande vitrine centrale.

Bien sûr, on peut comp­ter une nouvelle fois sur le musée pour dépous­sié­rer le sujet avec une mise en scène immer­sive (ambiance sonore, vidéos péda­go­giques) et une approche globale (scien­ti­fique, cultu­relle, artis­tique…). On y apprend comment le sque­lette permet de clas­si­fier les espèces, que les os sont une matière vivante qui se régé­nère au cours de la vie ou encore d’où viennent les vani­tés dans l’art.

Loin d’ef­frayer les enfants, ces traces du vivant se révèlent au contraire fasci­nantes. Les plus jeunes sont même invi­tés à mani­pu­ler de faux crânes colo­rés et à toucher les diffé­rentes matières d’un os. Et tous les week-ends, les plus curieux d’entre eux, accom­pa­gnés d’un parent, pour­ront jouer les archéo­logues-détec­tives et enquê­ter sur le sque­lette de la fameuse baleine, star du musée.

Traces du vivant, jusqu’au dimanche 6 décembre au musée des Confluences, 86 quai Perrache, Lyon 2e.

Du mardi au vendredi de 11h à 19h (jeudi jusqu’à 22h), samedi et dimanche de 10h à 19h. Tarifs : de 5 à 9€, gratuit pour les – 18 ans. musee­des­con­fluences.fr

Par Clarisse Bioud et Caro­line Sicard 

 
Infos pratiques
 
 Adresse : Musée des Confluences, 86 Quai Perrache
 Téléphone : 04 28 38 12 12