Si le confi­ne­ment devient trop pesant, Pauline Rigot-Müller, fonda­trice du studio de yoga Yokaï, conseille de faire des exer­cices de respi­ra­tion avec ses enfants, allon­gés sur le dos. Avec des petits (dès 3 ans): “On pose une main sur la poitrine, l’autre sur le ventre, en respi­rant norma­le­ment. On écoute cette respi­ra­tion et on regarde si ses mains bougent. On peut deman­der à l’en­fant comment il se sent: heureux, en colère, apeuré, calme… Une manière de prendre sa météo inté­rieure”.

Avec des plus grands (dès 7 ans): “On pose les mains sur le bas du ventre et on ferme les yeux. En inspi­rant par les narines, on gonfle le ventre comme un ballon. Après une ou deux secondes en apnée, on expire en prononçant un long S, comme un serpent, jusqu’à vider entiè­re­ment l’air du ventre et des poumons. On laisse ensuite l’air reve­nir natu­rel­le­ment. Une manière de recy­cler l’air de ses poumons”.

Yokaï, 51 quai Saint-Vincent, Lyon 1er. Tél. 07 87 26 14 11. yokai-lyon.com

Par Clarisse Bioud