Même si la date du 11 mai sonne la réou­ver­ture progres­sive des écoles et, avec elle, la possi­bi­lité pour les enfants de retrou­ver leurs cama­rades de classe, on sait bien que tout ne va pas être simple et que les gestes barrières devront conti­nuer d’être appliqués… plus que jamais. Parce que cette date du 11 mai vient ajou­ter de la confu­sion à une situa­tion qui n’était déjà pas facile à comprendre pour les plus jeunes, la réali­sa­trice Louise Debris a créé un court-métrage qui leur est spécia­le­ment destiné. Il raconte l’his­toire d’un drôle de petit person­nage, Zouzou, qui en plein confi­ne­ment, invite des amis chez lui, mais “juste pour cette fois”. Or Zouzou ne le sait pas, mais il est porteur du Coro­na­vi­rus.

En moins de deux minutes, Louise Debris parvient à expliquer de façon claire, ludique et éduca­tive la façon dont se trans­met le Covid-19 et les raisons de respec­ter les consignes de confi­ne­ment, sur un ton léger qui ne drama­tise pas pour autant la situa­tion. Ce court-métrage s’ins­crit dans la program­ma­tion des Covi­déastes, une série de films de vulga­ri­sa­tion scien­ti­fique sur le virus, portée par l’as­so­cia­tion Meli­poni qui met en lien des acteurs de la santé et d’autres de la culture lyon­naise. 

Les Covi­déastes, C’est juste pour cette fois. Durée: 1m39. https://youtu.be/0AjBjrR9fKc