Si vos enfants sont friands des aven­tures de Mortelle Adèle d’An­toine Dole, ils vont adorer lire les portraits de ses Petites filles cruelles elles non plus jamais à court de grosses bêtises et de pensées assas­sines. Faire cuire son cochon d’Inde sur le barbe­cue, penser que ses parents ne servent à rien à part être vieux, cacher son amou­reux dans le congélo, hacher menu sa petite soeur…: Paulina, Char­lotte, Sido­nie et ses copines riva­lisent d’ori­gi­na­lité et de machia­vé­lisme pour pimen­ter leur quoti­dien, en affi­chant d’ado­rables minois dessi­nés par l’illus­tra­trice lyon­naise Caro­line Hüe qui, comme à son habi­tude, prend un malin plai­sir à dissé­mi­ner une foule de détails très drôles dans ses images. Un régal.

Petites filles cruelles, d’An­toine Dole et Caro­line Hüe, éditions Talents Hauts. 40 pages. 14,90€. Points de vente sur chez-mon-libraire.fr

Par Clarisse Bioud