Par Clarisse Bioud /

Il était une fois un menui­sier à la retraite qui trou­vait le temps long et une direc­trice d’agence de commu­ni­ca­tion dont l’ac­ti­vité a été stop­pée net pendant le confi­ne­ment. Germe alors en eux l’idée de créer une épice­rie dans le local situé en bas de leur copro­priété, à deux pas de l’Homme de la Roche, un quar­tier du 9e arron­dis­se­ment plutôt dépourvu de commerces de proxi­mité. À lui, la concep­tion des meubles et l’agen­ce­ment de la boutique, à elle le choix des produits éco-respon­sables qui sortent un peu de l’or­di­naire (compre­nez: qui ne fleu­rissent pas forcé­ment dans toutes les enseignes bio de Lyon).

Quelques huit mois plus tard, Pierre Moli­na­roli et Rachel Maury ouvrent Patate, en propo­sant à une clien­tèle de quar­tier, tous les produits néces­saires au quoti­dien, en grande partie issus de la région et dont ils sont à chaque fois “capables de racon­ter l’his­toire” insiste Pierre, regard mali­cieux et grand sourire à peine caché sous le masque. Pour le reste, ils s’ap­pro­vi­sionnent sur des plate­formes de distri­bu­tion spécia­li­sées en bio. Outre les fruits et légumes, les épices et les céréales pour partie en vrac, une jolie cave, l’hy­giène et l’en­tre­tien de la maison, on trouve aussi du pain venu de Saint-Paul et des cookies frais déli­cieux concoc­tés à Oullins, et même, au rayon frais, une petite offre de plats du jour prépa­rés par le voisin trai­teur Fenottes.

Plusieurs bocaux, sacs à vrac et autres tot bags estam­pillés Patate permettent de faire ses emplettes en mode zéro déchet. Et s’il manque quelque chose de sa liste de courses, il n’y a qu’à le noter sur l’ar­doise mise à dispo­si­tion. La sélec­tion et les prix sont raison­nés, faisant de Patate l’épi­ce­rie de quar­tier qui manquait, où l’on aime boire un café tôt le matin, ache­ter trois bricoles ou carré­ment “faire son marché”, en bavar­dant avec les char­mants Monsieur et Madame Patate comme le duo s’est auto-baptisé. Loin de se consi­dé­rer comme mili­tants du bio à tout prix, ils prônent plutôt “le choix du bon produit, dans un lieu de vie conci­liant.” “Un peu comme à l’épi­ce­rie du village”, conclut Rachel, confor­tée par Pierre: ” L’autre jour, un client est descendu de chez lui en Charen­taises pour ache­ter de quoi dîner, ça m’a réjouit!

Patate, 53–54 quai Pierre Scize, Lyon 9e. Tél. 04 26 63 89 78. pata­te­lyon.fr Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 14h30 et de 16h à 20h, le samedi de 10h à 19h.